Nous soutenons l'occupation de l'église St-Laurent par le Collectif-R afin d'y constituer un refuge contre les renvois de requérant-e-s d'asile débouté.e.s. Stop aux renvois Dublin! Soutenez le refuge et signez le manifeste:

vendredi 10 juin 2011

SOURIEZ, TARTINEZ ET…. RENTREZ CHEZ VOUS

Cette semaine, les pendulaires de la gare d'Yverdon ont eu la chance de se voir offrir des petits déjeuners équilibrés, dans le cadre d'une action de promotion d'alimenation équilibrée. Belle initiative que voilà, et nul doute que les bénéficiaires ont apprécié. Là où ça fait mal, c'est qu'on apprend que cette action se fait en partenariat avec l'EVAM (établissement vaudois d'accueil aux migrants). Les mirgant-e-s chargé-e-s de distribuer les tartines vivent en deçà du minimum vital, dans une précarité économique et sociale extrême.
Voici le texte distribué par la Coordination Asile-Migration de Yverdon aux pendulaires. 
 
Debout à 6h du matin, pour tartiner et sourire, les personnes migrantes qui vous offrent le petit déjeuner sain sont loin de partager votre qualité de vie. 
 
Avec Fr. 9.50 par jour pour tous leurs besoins journaliers, toutes ces personnes qui vous sourient ce matin, n’ont que le choix du meilleur marché et non de l’équilibré pour survivre, en dessous du minimum vital.  
 
Elles sont venues de très loin, souvent en risquant leur vie,  dans l’espoir de trouver refuge de la guerre, de la violence, de la misère.
 
Mises à l’écart de la société, interdites de travail, de choix de lieu de vie, de mariage, de regroupement familial, elles vivent ici dans l’angoisse quotidienne d’un renvoi de force dans le pays qu’elles ont dû fuir.
 
Assistées par l’Etablissement Vaudois d’Accueil des Migrants (EVAM) qui leur offre des possibilités ponctuelles de se "rendre utiles à la société" ou tout simplement de s’occuper, elles n’ont pas d’autre choix que d’accepter  des occupations rétribuées misérablement (programmes d’occupation) ou des collaborations comme celle de ce matin.
 
En croquant dans votre tartine, sachez que la personne qui vous l’a offerte ne bénéficie pas en Suisse des droits fondamentaux qui sont pourtant universels et valables pour tout être humain. Non seulement elle ne peut pas manger sainement mais sa vie ici est faite de refus, d’humiliation et de menaces.
 
Toutes et tous les migrant-es ont besoin de votre solidarité et de votre engagement pour faire valoir leurs droits et pour les protéger de la violence d’Etat qui les pousse à fuir à nouveau ou à rentrer dans la clandestinité pour éviter l’enfermement ou le renvoi de force.
 
Une fine couche de solidarité sur votre tartine serait un départ encore meilleur pour la journée. 
  
COORDINATION ASILE MIGRATION VAUD 
Case postale 376
1400 Yverdon-les-Bains
Salle de paroisse de Pestalozzi tous les lundis à 20 h.

Aucun commentaire: