Nous soutenons l'occupation de l'église St-Laurent par le Collectif-R afin d'y constituer un refuge contre les renvois de requérant-e-s d'asile débouté.e.s. Stop aux renvois Dublin! Soutenez le refuge et signez le manifeste:

mercredi 24 mars 2010

C'est arrivé près de chez nous....

Alors que l'on a pris connaissance des mauvais traitements infligés aux Nigérians qui étaient en partance pour leur pays, provoquant la mort de l'un d'eux, voilà un autre témoignage du collectif de soutien aux Sans Papiers de Bâle.

De quoi effacer les dernières traces de notre "tradition humanitaire"... et confirmer le caractère raciste et discriminatoire des mesures prises contre les étrangers, qu'ils soient mineurs ou non.

« Chères collègues,

Je voudrais vous informer sur le cas d’un mineur faisant l’objet d’une mesure d’expulsion à Bâle :

Aymen vient d’avoir 17 ans et est originaire de Tunisie. Il a été arrêté à la frontière suisse alors qu’il se déplaçait du Danemark vers l’Italie et transféré à la prison de Bâle. Là, il a rencontré des problèmes avec un occupant plus âgé et en raison de sa situation sans issue, il a « piqué une crise ». Le psychologue a recommandé des contacts thérapeutiques réguliers. Le contraire arriva : Son comportement a été traité avec une répression croissante. Il a été mis au cachot pendant 5 jours et finalement mis dans une cellule. Je ne pouvais pas lui rendre visite pendant des semaines.

Etant donné qu'il s'est blessé lui-même et a détruit des installations, on lui a tout enlevé, même le matelas et les couvertures. Il a été enfermé complètement nu sur une longue période de temps et a reçu, plus tard, seulement des habits en matière plastique. Combien de temps est-t-il resté isolé, nu et surveillé par vidéo dans sa cellule ? cela reste une controverse - au moins 23 heures - mais probablement plus long.

On a réussi à obtenir une procuration pour l'avocat Guido Ehrler. Ehrler a mis toute son énergie, la décision d’enfermement en cellule a enfin été retirée. Le tribunal fédéral a toutefois rejeté la plainte d’Ehrler, dans laquelle il exigeait la suspension du renvoi et que l'interdiction de toute forme de torture et des traitement inhumains et d’autres infractions soient mise en application. L'avocat a fait connaître l’objet dans les médias. Depuis lors, nous sommes informés tous les jours sur ce cas dans les journaux bâlois. Aujourd'hui, Aymen a été expulsé vers le Danemark. Nous en avons informé le Conseil danois pour les réfugiés qui suit désormais le cas de Aymen.

Mercredi dernier la permanence bâloise pour les Sans-papiers a organisé une manifestation, au même moment que « le cas » était traité au parlement bâlois. Le chef de police (chef de section) a promis de ne plus arrêter pour le moment de mineurs faisant objet d’une mesure de renvoi ou d’expulsion. Une étude sur cet incident est en cours. Nous espérons que les autres abus soient également découverts.

Salutations, Anni“

 

Traduction conforme au texte original.

Andrea Patricia Ayllon, Interprète et traductrice

Aucun commentaire: