Nous soutenons l'occupation de l'église St-Laurent par le Collectif-R afin d'y constituer un refuge contre les renvois de requérant-e-s d'asile débouté.e.s. Stop aux renvois Dublin! Soutenez le refuge et signez le manifeste:

mardi 9 mars 2010

EXPULSIONS DE FORCE PAR AVIONS SPÉCIAUX , EXPULSÉS MENOTTES, CAGOULÉS ET SANS NOURRITURE PENDANT 13 HEURES - LE CANTON DE VAUD COMPLICE

Barry, en prison depuis le mois d’août 2009 a été expulsé sous ontrainte…. et pourtant il avait accepté de rentrer. Il avait déjà été expulsé il y a quelques mois dans les mêmes conditions vers un pays qui ne l’a pas reconnu. Retourné à Frambois pour d’autres mois de détention, il est maintenant parti….vers quel pays ?…..sa famille n’a plus de nouvelles. 

Christian et Emani ont été expulsés par un autre avion spécial le 3 mars dernier. 13 heures de voyage sans nourriture, cagoulés et menottés. Des menottes plus légères ont substitué celles du voyage.

Christian n’a jamais reçu la paie de son travail accompli à Frambois. Où est passé cet argent ? D’après les responsables de Frambois, il a été remis aux agents qui l’accompagnaient.

La direction générale des migrations (DGM) de Kinshasa n’a pas été avertie de leur arrivée. Ni les autorités, ni la famille élargie n’attendait cet avion.  

Après tant d’années passées en Suisse, Barry, Christian et Emani n’ont pas retrouvé leur famille ou leurs amis. Ils les cherchent toujours.

Nous demandons des explications au canton :

Qui avait délivré les laisser-passer ? De forts doutes sur leur validité persistent...

Qui contrôle les conditions de voyage des personnes expulsées ?

Où étaient les représentants des autorités suisses dans les pays d’arrivée qui doivent s’assurer d’un retour dans la dignité ?

Nous exigeons :

 - une enquête sur la façon dont ont été opérées les dernières expulsions (authenticité des documents, respect de la dignité des personnes , examen des conditions de retour, etc...)

 - l’arrêt immédiat des expulsions et des avions de la honte

 - la libération des détenus à Frambois et à Berne

Collectif Droit de Rester, Coordination Asile Vaud, tract distribué le 9.3.2010 devant le Grand Conseil vaudois.

Aucun commentaire: