Nous soutenons l'occupation de l'église St-Laurent par le Collectif-R afin d'y constituer un refuge contre les renvois de requérant-e-s d'asile débouté.e.s. Stop aux renvois Dublin! Soutenez le refuge et signez le manifeste:

lundi 3 mars 2014

A l'EVAM, j'travaille dans l'social


 Quand tu enterres six pieds sous terre dans des abris PC, tu n'Accueilles pas, tu encellules. Quand tu balades de foyer en foyer «aléatoirement à chaque demande de prestation», tu ne «dynamises» pas, tu précarises. Quand tu nourris «en nature», tu tiens en laisse, par le ventre. Quand tu paies 2.75 Frs/heure, tu n'«indemnises» pas, tu exploites. Quand tu te sers de l'interdiction de travailler de personnes illégalisées pour les «occuper», tu ne leur mets pas «du beurre dans les épinards», tu cautionnes et tu fais ton propre beurre. Quand «TUP» -Travaux d'Utilité Publique-, pour nettoyer les bus, pour monter les scènes de la Cité en fête, pour favoriser la nidification du tétras-lyre-le-coq-de-bruyère, pour récurer tes chiottes, pour -Tartinez!-du beurre -Mangez!-sur le pain des passants -Souriez!-, pour faire plaisir aux nationalistes en formant une croix blanche humaine sur fond rouge le 1eraoût, tu ne «réinsères» pas, tu infantilises, tu insultes, tu Asservis.

 Les frontières trient le bon grain de l'ivraie, tu l'écrases pour la réduire en farine. Aujourd'hui, cette poudre sert à façonner le pain des riches, demain peut-être finira-t-elle dans un four...

 Hé, les «travailleurs sociaux» ! Ça veut dire quoi «faire du social» ? C'est faire de la traite d'êtres humains? C'est pleurer sur la misère du monde en s'achetant une conscience auprès de l'état? C'est coudre la bouche de celleux qui triment pour engraisser ce système de merde? C'est se prendre pour un pasteur en prônant sa vieille morale rance? C'est reproduire les logiques de l'abattoir dans les vies humaines, enfermer, compartimenter, entasser, faire suer, vendre, et envoyer à la mort? C'est cimenter l'apartheid? C'est se prouver qu'on est supérieur en maintenant les autres la tête sous l'eau? C'est les opprimer d'une main et leur caresser le front de l'autre? C'est ne leur laisser comme liberté que celle de se suicider?

 Vous êtes l'institution «EVAM». Chacun de vos gestes l'autorise et la stabilise. Responsables de cette gestion quotidienne, chacun de vos gestes est un acte de domination.
Avec et sans papiers, nous saboterons chacune des pièces de votre moulin. Nous ne vous laisserons pas vous installer, où que ce soit.





Aucun commentaire: