Nous soutenons l'occupation de l'église St-Laurent par le Collectif-R afin d'y constituer un refuge contre les renvois de requérant-e-s d'asile débouté.e.s. Stop aux renvois Dublin! Soutenez le refuge et signez le manifeste:

mardi 7 février 2012

APPEL A LA MANIFESTATION du 22 FEVRIER 2012 A LAUSANNE POUR LA REGULARISATION DES SANS-PAPIERS et des REQUERANT-E-S D’ASILE



Fin 2004 : 28 Sans-Papiers travaillant sur la Côte et membres du Collectif de soutien et de défense des Sans-Papiers de cette région déposent collectivement une demande de régularisation, conjointement avec plus de 200 personnes vivant dans le canton de Vaud. Ces 28 dossiers  furent tous rejetés en 2005... Toutes et tous durent retourner dans la clandestinité, quelques uns prirent des avocats à grands frais, sans succès.
2009-2010 : près de 2000 habitant-e-s de Nyon, Gland et Morges demandent par une pétition aux autorités communales de soutenir publiquement la régularisation des Sans-Papiers disposant d'un contrat de travail.
Ces pétitions ont toutes été approuvées à de larges majorités par les Conseils communaux respectifs et les Municipalités. Celle de Nyon, par exemple, se dit  sensible à la situation des Sans-Papiers et rappelle que les principes et les actes fondateurs de la Suisse donnent les mêmes droits et obligations à celles et ceux qui y vivent. La municipalité de Gland souligne que la prise en considération de cette pétition par le conseil communal constitue un soutien officiel et public. La municipalité a transmis la pétition au Conseil d’Etat, sans aucune suite.
2009 : dépôt par le CVSSP (Comité Vaudois de Soutien aux Sans-Papiers) auprès du Grand Conseil d’une pétition demandant la régularisation collective de 67 familles (pas à la charge de la société). Malgré le soutien d’une majorité de député-e-s, le gouvernement refuse d’abord sèchement. Début 2011 : après discussions avec le Chef du Département de l’intérieur et le Service de la Population (SPOP), plusieurs familles ont la joie d’obtenir un permis de séjour.
La même année, le Collectif Droit de rester (membre de la Coordination Asile Migration Vaud), qui lutte notamment pour l’abolition de l’interdiction de travailler et pour le droit à l’aide sociale pour les requérant-e-s d'asile débouté-e-s, dépose auprès du Grand-Conseil une pétition munie de 1839 signatures demandant la régularisation collective. En mars 2010, elle est refusée par le Grand Conseil à 69 contre 61 voix.
Avril 2010 : dépôt par le Collectif Droit de rester auprès du Chef du Département de l’intérieur, d’une demande de régularisation pour une quarantaine de requérant-e-s d'asile débouté-e-s. Le SPOP refuse la grande majorité des demandes.
Juin 2011 : nouvelle demande soutenue par plus de 70 personnalités vaudoises. Une fois de plus, le Conseiller d'Etat répond par la négative.
  
Toutes ces démarches ont échoué malgré une forte mobilisation de la population et le soutien de nombreux élus. Nous constatons que les régularisations au cas par cas par l’Etat ne marchent pas !
C’est pourquoi nous appelons à une grande manifestation demandant au Conseil d’Etat:
-         la régularisation collective des Sans-Papiers et des requérant-e-s d’asile,
-         le droit au travail pour toutes et tous,
-         l’éantde la population et le soutien de nombreux élus. Nous constatgalité des droits et la fin des discriminations,
-         l’arrêt de la criminalisation des Sans-Papiers et des débouté-e-s.
Cette manifestation est organisée par :
-         le Collectif Vaudois de Soutien aux Sans-Papiers (CVSSP)
-         le Collectif de soutien et de défense des Sans-Papiers de La Côte
-         le Collectif Droit de rester

Premiers soutiens :

CSP (Centre Social Protestant)
SolidaritéS
Solidarité sans frontières (sosf)







Aucun commentaire: