Nous soutenons l'occupation de l'église St-Laurent par le Collectif-R afin d'y constituer un refuge contre les renvois de requérant-e-s d'asile débouté.e.s. Stop aux renvois Dublin! Soutenez le refuge et signez le manifeste:

mardi 27 janvier 2015

Petition en faveur de la famille IKANOVIC


En 2009, Monsieur et Madame Ikanovic, avec le petit Rifet, arrivent en Suisse et demandent l'asile. Ils fuient leur pays d'origine, la Bosnie, en raison des menaces constantes sur eux, de leurs conditions de vie extrêmement précaires ainsi que de l'impossibilité pour eux d'être soignés dans leur pays.
Madame Ikanovic est une rescapée du massacre de Srebrenica où son premier mari a perdu la vie. Elle a été ensuite déplacée à Tuzla, et c'est à Tuzla qu'elle rencontre Reuf. Celui-ci a perdu ses parents ainsi que son frère lors de la chute de Srebrenica. Lui même domicilié à Potocori, non loin de Srebrenica, a survecu à la guerre en étant  dans la police serbe au Kosovo.
En 2003 nait de leur union Rifet, à Tuzla. La vie de la famille devient intenable car elle est la cible de perpetuelles tracasseries et menaces liées aux rancunes de la guerre.
En Suisse, en 2011 est née la petite Sabina. Monsieur et Madame, ainsi que Rifet sont suivis depuis leur arrivée pour des troubles postraumatiques et pour des problèmes physiques. 
La famille Ikanovic est maintenant menacée de renvoi, toutes les démarches pour leur régularisation ayant échoué.
Nous demandons aux autorités du canton de Vaud de tout faire ce qui est  en leur pouvoir pour que cette famille recoive un permis de séjour stable. 

Pétition en faveur de M. Abdul Ahad


M. Ahad est originaire du Bangladesh. Il est en Suisse depuis 1998. Il a travaillé depuis son arrivée et jusqu'en 2011, quand il a dû arrêter faute d'autorisation. Malgré la longueur de son séjour et une évidente capacité d'autonomie financière, ses demandes de régularisation ont été refusées. Il était pourtant dans le groupe des « 523 ». On lui reproche aujourd'hui une « dette » à l'égard de l'EVAM : cela vient d'une période où un employeur l'avait gardé malgré l'absence d'autorisation de travailler. En toute logique M. Ahad n'a pas signalé cet emploi aux autorités, SPOP et EVAM. On le lui reproche maintenant.
M. Ahad est prêt à rembourser les montants considérés comme indûment perçus par l'EVAM. Pour cela il faut qu'il puisse retrouver son autonomie. Il ne demande pas mieux que de ne pas être à charge, mais pouvoir contribuer positivement à notre société.
M. Ahad est par ailleurs tout à fait bien intégré, il parle le français et a construit tout son réseau de relations sociales ici.

Nous demandons aux autorités cantonales de soutenir la demande de régularisation de M. Ahad, au vu de la longueur de son séjour, de son intégration et de sa capacité d'autonomie financière. 

Pour signer la pétition: https://drive.google.com/file/d/0B3msokWOzPCZakFpZ2RKNFV6NTQ/view?usp=sharing

mardi 20 janvier 2015

Signez la Petition: STOP AUX RENVOIS VERS L'ITALIE



Stop aux renvois vers l’Italie !

Voici une pétition à signer et renvoyer au plus vite. Merci beaucoup pour votre soutien!


Dans un arrêt du 4 novembre 2014, la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a désavoué la Suisse, qui voulait refouler une famille afghane en Italie. Un renvoi équivaudrait dans ce cas à un «traitement inhumain ou dégradant». En Italie, un grand nombre de migrant-e-s en sont réduit-e-s à vivre dans la rue, sans assistance aucune.
Dans son arrêt, la CEDH constate une «disproportion flagrante» entre le nombre de demandes d’asile présentées en 2013 en Italie (plus de 14 000)et le nombre de places dans les structures d’accueil de l’Etat (9 630).
L’Italie ne peut plus faire face aux demandes d’asile qui lui sont adressées. La Suisse doit assurer la protection des personnes qui viennent demander l’asile, et arrêter de les renvoyer à la rue en Italie. 

Nous demandeons au Conseil d’Etat vaudois un moratoire sur tous les renvois en Italie de deman- deurs et demandeuses d’asile et un réexamen de tous les cas au regard de la jurisprudence de la CEDH.