Nous soutenons l'occupation de l'église St-Laurent par le Collectif-R afin d'y constituer un refuge contre les renvois de requérant-e-s d'asile débouté.e.s. Stop aux renvois Dublin! Soutenez le refuge et signez le manifeste:

dimanche 15 mars 2009

Film sur l'occupation de l'église Prediger Zurich, A-Films

Le 19 décembre 2008, 150 sans-papiers et un groupe d'activistes solidaires
ont occupés plus de deux semaines l'église "Prediger" à Zurich. Ils
revendiquaient une mise en pratique plus humaine des réglementations des
cas de rigueur, le retrait de l'interdiction du travail pour les personnes
avec un demande d'asile rejetée ainsi que la régularisation du permis de
séjour pour tous les sans-papiers.

Depuis l'année 2007, plusieurs durcissements de lois, concernant le droit
d'asile Suisse, sont entrés en vigueur. Ainsi tous les demandeurs d'asiles
rejetés peuvent être exclus de l'aide sociale. Ils n'ont plus que le droit
à une aide d'urgence. Les cantons sont responsables pour l'application,
l'ampleur ainsi que la forme. Les personnes concernées dans le canton de
Zurich doivent se débrouiller avec 60 francs suisse par semaine,
distribués en forme de bon d'achat du supermarché Migros. Certaines sont
mêmes obligées de changer de foyer chaque semaine.

Aucune grâce n'est faite concernant la politique des cas de rigueur à
Zurich. La réglementation des cas de rigueur permet aux personnes
faites-illégales, séjournant depuis au moins cinq ans en Suisse et qui se
sont "très bien intégrées", de faire une demande d'autorisation de séjour.
Les instances officielles du département de migration de chaque canton
vérifient les dossiers et peuvent les transmettre à l'Office fédéral des
migrations (ODM). Le canton Zurich est très exigeant en ce qui concerne
les critères de règlementation de cas de rigueur et n'a transmis en 2008
aucun dossier au ODM.

Dans le cadre de la campagne "Bleiberecht für alle!" ("Droit de rester
pour tou-te-s!") une église à Zurich a déjà été occupée en 2007. L'année
dernière il y a eu de nombreuses actions de protestations. Mais comme la
politique d'asile du canton de Zurich n'a pas changé, les activistes ont
pris la décision d'occuper l'église Prediger fin 2008.

Le film retrace l'occupation de l'église et donne la parole aux
sans-papiers ainsi qu'aux activistes du comité Bleiberecht de Zurich.
Ceux-ci expliquent les problèmes existants, leurs souhaits et différents
aspects et détails de l'occupation. Ils commentent les discussions menées
avec le bureau de migration du canton Zurich et portent un jugement sur
les résultats politiques.

Le film d'une durée de 30 minutes est le résultat d'un travail commun,
réalisé par divers vidéos-activistes de a-films, Bleiberecht Berne,
Bleiberecht Zurich et Solidarité sans Frontières.

Vous pouvez visionner ou télécharger le film ici.

Aucun commentaire: