Nous soutenons l'occupation de l'église St-Laurent par le Collectif-R afin d'y constituer un refuge contre les renvois de requérant-e-s d'asile débouté.e.s. Stop aux renvois Dublin! Soutenez le refuge et signez le manifeste:

mercredi 16 juin 2010

Manifestation nationale du 26 juin: LIBERTE - EGALITE - DIGNITE. POUR MOI ET TOI


Depuis des années, la Suisse est infestée par des campagnes réactionnaires. Sous le prétexte d’empêcher les « abus », elles s’en prennent à des droits fondamentaux. Ainsi la « lutte contre les abus de l’asile » a provoqué un nombre toujours croissant de requérante-s d’asile rendus illégaux et contraints de vivre sous le régime de l’aide d’urgence au mépris de la dignité humaine. D’autre part, la « lutte contre les abus sociaux » est en train de créer un appareil de contrôle absurde qui transforme des pauvres et des personnes handicapées en suspects. Finalement, la crise financière se règle sur le dos des chômeuses et des chômeurs. Des politiciens bourgeois poussent au démantèlement social sans relâche. Ils le font d’autant plus facilement que ce sont d’abord et surtout les migrant-e-s qui sont touchés par le chômage.
La xénophobie, le racisme et l’exclusion sont aujourd’hui à la mode en Suisse. Même si les campagnes à coups de millions de l’UDC et Cie n’aboutissent pas à des majorités dans les urnes, elles ont du succès. En effet, sous le prétexte de remédier aux craintes
de la population, le Conseil fédéral et la majorité du parlement s’empressent de prendre les devants et s’adaptent à toutes les revendications.


A la méfiance et à la politique du bouc émissaire, nous opposons la lutte solidaire pour des droits politiques et sociaux fondamentaux pour toutes et tous. Nous disons


Oui à la régularisation des sans-papiers. Les réfugié-e-s ont besoin de protection, pas de dissuasion. Personne n’est illégal. Les renvois forcés sont inhumains.


Oui  au droit au mariage également pour les personnes sans statut légal. L’amour ne connaît pas de frontières.


Oui à l’engagement pour la dignité humaine et les droits humains. Les groupes de soutien aux personnes qui subissent l’exclusion ne sauraient être criminalisés. 


Oui à l’aide sociale pour toutes celles et tous ceux qui en ont besoin. L’aide d’urgence doit être transformée en aide sociale et permettre une vie dans la dignité. En période de crise, l’assurance-chômage doit être étendue et non pas démantelée.


NON à l’initiative sur les renvois et au contre-projet.
Un droit pénal libéral s’applique de manière égale pour toutes et tous.
Nous ne nous résignons pas à ce que l’exclusion devienne la norme. Nous n’accepterons pas la montée du racisme dans nos lois et dans notre quotidien. Nous voulons de la solidarité, des droits égaux et de participation pour toutes et tous au lieu de l’intégration forcée.

Il n’y a pas de démocratie sans droits fondamentaux. C’est le fondement d’une société ouverte ayant un avenir. Ces droits doivent s’appliquer à chacun-e sans aucune discrimination.


C’est pour cela que nous nous engageons : Liberté. Egalité. Dignité. Pour moi et toi.

Rendez-vous devant la gare de Lausanne samedi 26 juin à 11h. Il y aura des cars avec des places gratuites pour se rendre à Berne. 




Aucun commentaire: